Recevez votre estimation

Obtenez votre estimation

Votre demande concerne

* Champs requis
Vous êtes ici : Accueil > Publications > Accidents et responsabilité médicale > La procédure de saisine de la CRCI avec votre avocat à Arles ?

La procédure de saisine de la CRCI avec votre avocat à Arles ?

Le 04 novembre 2012
La procédure de saisine de la CRCI avec votre avocat à Arles ?
Vous être victime d’un aléa thérapeutique qui vous a causé un grave dommage grave et vous souhaitez obtenir l’indemnisation de vos préjudices.
 
Vous devez sans doute saisir l’une des commissions régionales de conciliation et d'indemnisationdes accidents médicaux (CRCI) afin de faire évaluer vos préjudices ainsi que leurs causes.
 
Le cabinet LEXVOX, avocat à Marseille saisi régulièrement la CRCI pour obtenir l’indemnisation de l’aléa thérapeutique des victimes qu’il conseille.
 
Il ne s’agit pas d’une démarche banale qui en raison de la technicité de la matière, nécessite de recourir aux conseils et à l’assistance d’un avocat spécialisé dans la saisine de CRCI à Arles.
 
En effet, les moyens permettant à la victime d’un aléa thérapeutique d’être indemnisé auprès de la CRCI peut se révéler complexes et seul votre avocat spécialisé dans l’indemnisation de l’aléa thérapeutique à Arles pourra vous conseiller utilement et vous éviter des déconvenues.
 
Attention, si vous habitez Arles votre avocat devra saisir la CRCI de Lyon si vous êtes victime d’un aléa thérapeutique.
 
Vous trouverez ci-après les informations nécessaires pour vous guider dans ces démarches.
 

L’analyse de la recevabilité de la demande de l'avocat de la victime par la CRCI
 
Dans un premier temps, la Commission se prononce sur la recevabilité de la demande d’indemnisation.
 
Afin d'apprécier si les dommages subis présentent le caractère de gravité exigé, le président ou un président-adjoint peut soumettre pour observation les pièces justificatives fournies à un ou plusieurs experts.
 
Deux issues sont alors possibles :
 
  • La demande est irrecevable.
Lorsque la commission estime que les dommages subis ne présentent pas le caractère de gravité requis, elle se déclare incompétente et le demandeur ainsi que les personnes mises en cause en sont informés par lettre recommandée avec accusé de réception.
 
Vous pourrez néanmoins saisir une juridiction aux fins de voir reconnaitre votre préjudice et obtenir réparation. Dans ce cas, votre avocat vous guidera pour la procédure à suivre.
 
  • La demande est recevable.
Lorsque la commission estime que les dommages subis présentent le  caractère de gravité requis, le président désigne aux fins d'expertise un collège d'experts. Toutefois,  depuis un décret du 2 mars 2012,  le président ou son adjoint peut ne désigner qu'un seul expert si celui-ci réunit l'ensemble des compétences nécessaires à la conduite de cette expertise.
 
L’expertise médicale de la victime ordonnée par la CRCI
 
Cette expertise est gratuite pour la victime, la rémunération des experts étant prise en charge par l'ONIAM.
 
Seront présents à cette expertise :
  • La victime ainsi que toute personne de son choix pour l’accompagner (avocat, médecin…)
  • Le médecin ou l’établissement de santé mis en cause ainsi que ses représentants (avocat, compagnie d'assurance, médecin…).
 
Non seulement il est indispensable de se rendre à cette expertise, déterminante du succès de votre indemnisation, mais également et surtout il convient que vous soyez assisté par un médecin conseil.
 
En effet, votre médecin conseil va être un gage du contrôle du respect de l’indépendance de l’expert.
 
Il va également faciliter votre compréhension des thermes médicaux employés durant l’expertise et éveillé à la bonne évaluation de votre préjudice par l’expert.
 
Enfin, et avec le concours de votre avocat, il adressera des dires (demandes ou observations) à l’expert afin qu’ils soient pris en compte dans son rapport.
 
Le collège ou la personne désignée procède à l’expertise et rédige un rapport qui est transmis aux parties concernées ainsi qu’aux assureurs des parties mises en cause avant la réunion de la commission.
  
Le rôle de l'avocat de la victime et de l'expert au cours de la procédure devant la CRCI
 
A tout moment, les parties sont informées, à leur demande, de l'état de la procédure.
 
Les parties sont entendues sur leur demande ou à la demande de la commission.
 
Elles peuvent se faire assister ou représenter par une personne de leur choix (un avocat, un médecin conseil, un professionnel de santé…).
 
A ce stade de la procédure, l’assistance ou la représentation par un avocat constitue un gage de succès puisqu’il pourra faire valoir au mieux vos intérêts.
 
Il est impératif que vous récupériez votre dossier médical et de le transmettre à votre médecin conseil avant d’engager toutes démarches avec votre avocat.
 
 
L’avis de la CRCI
 
La commission régionale rend son avis dans un délai de 6 mois à compter de sa saisine. 
 
En vertu de l’article L. 1142-8 du Code de la santé publique, lorsque les dommages subis présentent le caractère de gravité requis, la CRCI émet un avis sur les circonstances, les causes, la nature et l'étendue des dommages, ainsi que sur le régime d'indemnisation applicable.
 
L'avis précise pour chaque chef de préjudice :
-       les circonstances, les causes, la nature et l'étendue des dommages subis
-       ainsi que son appréciation sur les responsabilités encourues
-       si, à la date où il est rendu, l'état de la victime est consolidé ou non.
 
Cet avis peut être contesté à l'occasion de l'action en indemnisation introduite devant la juridiction compétente par la victime.
 
Etre indemnisé en cas d’aléa thérapeutique auprès de la CRCI grâce à votre avocat à Arles
 
Vous habitez à Arles, vous êtes victime d’un aléa thérapeutique et vous souhaitez être indemnisé : consultez un avocat.

Le Cabinet LEXVOX, avocat de victime d’aléa thérapeutique à Arles, dispose de plusieurs locaux dans les bouches du rhône.
 
Votre avocat vous reçoit dans ses locaux situés au 11 bd Emile combes, 13200 Arles.
 
Maître HUMBERT, avocat associé au cabinet LEXVOX, est titulaire d’un master en droit de la santé.
 
Il conseille les victimes d’aléa thérapeutique cherchant un avocat à Arles.

auteur : patrice Humbert

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Accidents et responsabilité médicale