Recevez votre estimation

Obtenez votre estimation

Votre demande concerne

* Champs requis
Vous êtes ici : Accueil > Publications > Permis et infractions routières > Tout savoir de l'affaire Volkswagen

Tout savoir de l'affaire Volkswagen

Le 25 novembre 2015
Tout savoir de l'affaire Volkswagen
Louis SCHWEITZER, président d'honneur de Renault : « C'est une fraude qui n'a pas de précédent dans l'industrie automobile depuis le début de l'automobile, c'est la plus grande fraude de l'histoire automobile ».

Les origines de l’affaire Volkswagen

C'est dans le nord de l’État de Virginie-Occidentale aux États-Unis, qu'en 2013, la fraude, d'ampleur mondiale, va être découverte.1

C'est lors d'une étude commandée par une organisation non gouvernementale (ONG) spécialisée dans les transports écologiques que les chercheurs vont démasquer la tromperie du groupe Volkswagen.

Cette ONG cherchait à savoir comment les moteurs diesel polluaient dans des conditions d'utilisation réelles.

Ne disposant pas des outils de mesure nécessaires, celle-ci s'est alors tournée vers l'Université de Virginie-Occidentale, afin de procéder à ces mesures.

L'étude consistait à mesurer le taux de polluants émis par divers modèles de véhicules diesel dont : Une Jetta de Volkswagen, une Passat Volkswagen et BMW.

Les résultats ne seront envoyés qu'un an plus tard à l'ONG.

L'étude va alors mettre en lumière d'importants écarts entre les taux d’émissions réels d’oxyde d’azote (NOx) dégagés par les voitures Volkswagen et ceux déclarés lors des tests réglementaires effectués par les autorités américaines.

L'ONG a dès lors demandé des explications aux autorités américaines, et en mai 2014 l'EPA (l'Agence fédérale américaine pour l'environnement) ouvrait une enquête.

Par un communiqué rendu public le 18 Septembre 2015, l'EPA accusait alors le constructeur Volkswagen d’avoir, de manière intentionnelle et dans le but de tromper les consommateurs, ainsi que les autorités américaines, contourné les règles en vigueur en matière de lutte contre la pollution atmosphérique (Le « Clean Air Act ») 2.

L’Agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) affirme, dans ce communiqué que VW a équipé ses modèles diesel Volkswagen et Audi des années 2009 à 2015 d’un logiciel permettant de contourner les tests d’émission de certains polluants atmosphériques.

Il s'agit d'un processeur consistant en un petit « algorithme sophistiqué », selon l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), qui a permis à Volkswagen de truquer les résultats des tests d’émissions de gaz polluants pratiqués par les autorités de contrôle américaines.

En pratique, ce logiciel, invisible aux yeux des consommateurs non professionnels, active à 100 % l’équipement antipollution de la voiture mais seulement lorsque celle-ci passe les contrôles anti-pollution en laboratoire.

« Pour faire simple, ces automobiles étaient équipées d’un logiciel qui coupait le mécanisme de contrôle des émissions en circulation normale, et l’activant en cas de test d’émission », a déclaré l’EPA.

« Lors d’un test, le volant ne tourne pas, le capot est ouvert, indique un équipementier. On peut tout à fait paramétrer un logiciel qui reconnaît ces phases »

Concrètement, le logiciel « bride » l’équipement antipollution de la voiture dans son utilisation de tous les jours, celle-ci pouvant ainsi rouler en dégageant un taux de d’oxyde d’azote 35 fois supérieur à la norme américaine pour la Jetta et 20 fois supérieur à celle-ci pour la Passat.

Quelles incidences sur l'environnement et la santé ?

Nox est le terme générique qui désigne aussi bien le monoxyde d’azote, que le dioxyde d’azote (NO2).

Le monoxyde d’azote (NO) formé dans les moteurs d’automobiles se transforme en dioxyde d’azote (NO2) lorsqu'il rentre en contact avec l’air.

Selon, les médecins il s'agit d'un gaz irritant pouvant pénétrer profondément dans les poumons, altérant ainsi l’activité respiratoire et augmentant les crises chez les asthmatiques.

Chez les plus jeunes, il favorise des infections microbiennes des bronches.3

Comment à réagit Volkswagen ?

Ainsi démasqué Volkswagen s'est vu dans l'obligation d'avouer la fraude, l'ancien PDG via un support audio-visuel a reconnu la culpabilité du groupe automobile.

L'ancien PGD a déclaré « Je suis infiniment désolé que nous ayons rompu la confiance, je m'excuse profondément auprès de nos clients, des autorités et de l'opinion publique dans son ensemble pour cette faute. Des explications rapides et complètes sont la priorité absolue ».

Par là même, Mr Winterkon a ainsi reconnu son implication dans la tromperie orchestrée par le groupe Volkswagen 4. Le 23 Décembre 2015, Mr Wintercon annoncé sa démission consécutivement au scandale 5.

Volkswagen Group France a mis en place un site internet permettant aux propriétaires d'une automobile, de la marque Volkswagen, de vérifier si leur véhicule est équipé d'un moteur truqué.

Le groupe a également mis en service une ligne verte, afin de répondre à toutes les questions des consommateurs 6. Par la suite, le constructeur s'est engagé à rappeler les 11 millions de véhicules équipés d'un moteur truqué afin de les remettre aux normes.

Le rappel devrai commencer au début du mois de Janvier, selon l'actuel président du groupe : Mr Muller

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Permis et infractions routières