Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Accidents et responsabilité médicale > Qu'est-ce que l'hémiplégie ? Définition, symptômes, causes, prise en charge

Qu'est-ce que l'hémiplégie ? Définition, symptômes, causes, prise en charge

Le 31 octobre 2022
Qu'est-ce que l'hémiplégie ? Définition, symptômes, causes, prise en charge

L'hémiplégie est une lésion cérébrale d'une ou des deux hémisphère du cerveau, à la moelle, qui désigne une paralysie affectant un côté du corps. Si elle intervient à gauche, alors ce sera ce coté qui sera inerte.

Ses symptômes incluent une l'inactivité d'un côté, une perte de sensibilité dans la moitié affectée, de coordination, d'impossibilité de faire des mouvements ou de la difficulté à parler.

Elle peut être partielle ou complète et affecter un coté droit comme gauche. Elle peut être due à un accident vasculaire cérébral, à une hémorragie cérébrale ou à une autre cause.

Elle survient fréquemment après un accident vasculaire cérébral (AVC) en raison d'une occlusion artérielle, qui peut être soit hémorragique 20%, soit ischémique ce qui représente 80% des cas et jusqu'à, selon certaines études, 85 %.

Ainsi les causes les plus connues comprennent les accidents vasculaires cérébraux, les hémorragies et les tumeurs au cerveau, une blessure à la tête, les infections, etc.

Sa prise en charge consiste en une réhabilitation physique et cognitive, ainsi qu'en une thérapie de la parole. Ainsi les traitements comprennent la physiothérapie, l'orthophonie, l'ergothérapie, les médicaments, la chirurgie, etc.

Si vous souhaitez apprendre davantage sur sa définition, ses symptômes, ses causes et ses options de traitement possible, alors cet article vous est destiné.

L'hémiplégie, qu'est-ce que c'est ? Sa définition, les différences et comment la détecter ?

Définition de l'hémiplégie

C'est une maladie neurologique qui se caractérise par la paralysie d'un côté. Elle peut toucher n'importe quel individu, quel que soit son âge, et peut avoir de nombreuses causes. Les causes sont souvent visibles dès la naissance ou peuvent se développer à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Sa prise en charge est cruciale et doit être effectuée par un professionnel de la santé qualifié.

Comment se traduit une hémiplégie ?

Les principaux symptômes de l'AVC sont l'incapacité de bouger un côté du corps (hémiparésie), la faiblesse des muscles utilisés pour la parole (dysarthrie) et les difficultés. à comprendre les mots (dyslexie). Ils peuvent être accompagnés d'un engourdissement, de picotements, de douleurs, d'une chute de vision, de vertiges, de maux de tête, de confusion, des troubles de mémoire, de troubles de l'élocution, de difficultés à avaler, de problèmes respiratoires, de convulsions ou de coma.

Quelle différence entre hémiplégie et hémiparésie​ ?

Elle concerne le membre supérieur et le membre inférieur, tandis que l'hémiparésie concerne un côté du membre supérieur et des membres inférieurs.

Hémiplégie / Paraplégie / Tétraplégie les différences

 Ces 3 termes désignent ce qu'on appelle une "paralysie centrale".

Vous avez bien compris ce qu'est une hémiplégie, voyons la différence avec une paraplégie ou une tétraplégie

La paraplégie désigne quand à elle, la anesthésie d'une ou des deux jambes. Elle peut survenir après une blessure à la colonne vertébrale, comme une chute ou un accident de voiture. Dans ces cas, la lésion peut affecter les nerfs qui contrôlent le mouvement dans les jambes. Un paraplégique ne peut pas bouger ses jambes gonflées. Elle ressent également souvent des douleurs et une gêne car elle ne reçoit pas suffisamment d' oxygène par les poumons.

Tétraplégique signifie "quatre membres paralysés". Il s'agit du type d'anesthésie le plus invalide car il touche à la fois les bras et les jambes.

Le cas du patient souffrant d'un aphasie ?

Dans le cadre d'une hémiplégie, la victime peut également souffrir d'une difficulté à communiquer : l'aphasie.

Il s'agit d'un problème de communication qui se manifeste dans la parole, la lecture, l'écriture et les gestes. La parole, la lecture, l'écriture, les gestes et la compréhension peuvent être affectés.

Quels sont les symptômes permettant le diagnostic d'une hémiplégie ?

Autrement dit, comment elle survient ?

Ses symptômes incluent l'absence ou la perte de sensibilité, de coordination et de la parole. La prise en charge de l'hémiplégie nécessite une intervention médicale et/ou thérapeutique immédiate.

Ainsi voyons les causes 

L'hémiplégie est considérée soit comme une maladie neurologique sévère qui se caractérise par une inertie d'un côté du corps.

Elle peut être d'origine accidentelle et être provoquée par une lésion au cerveau, une malformation congénitale ou une maladie neurodégénérative.

Elle peut avoir un impact majeur sur la qualité de vie de la victime et sa famille. Les victimes atteintes ont besoin d'une assistance médicale et thérapeutique continue. Ils peuvent avoir besoin de plusieurs opérations chirurgicales et de plusieurs séances de réadaptation. Elle peut également entraîner une invalidité permanente.

Lorsque l'AVC est ischémique (85 % des cas), la cause principale de l'obstruction de l'artère cérébrale est l'accumulation de dépôts de cholestérol sur les parois des navires. 

Les autres 15 % correspondant aux AVC hémorragiques dont la cause principale est la rupture de cette artère fragilisée par l'hypertension artérielle. 

Qui est touché par l'hémiplégie ?

Les enfants et particulièrement les bébés prématurés sont le plus touchés avec un taux de 1 pour 1000, ce qui est important. Mais ils ne sont pas les seuls puisque les personnes âgées sont également particulièrement exposé.

En effet, l'incidence de l'AVC augmente avec l'âge et passe de 1,1% à 3% au-delà de 80 ans. 

Evolution et complications possibles et conséquences de l'hémiplégie

L'évolution est en fonction à la fois de la génétique de l'individu, de sa capacité à évoluer favorablement, de son âge, de sa motivation, mais également et surtout des soins qui sont mises en œuvre.

La temporalité et ainsi la rapidité dans la mise en oeuvre des soins sont très importantes puisqu'un patient souffrant de cette maladie doit être pris en charge le plus vite possible.

Si c'est le cas, il aura bien plus de chance de récupérer et d'avoir une évolution favorable qu'une personne bénéficiant de soins tardivement.

A cet égard, des actions en responsabilité médicale pour perte de chance mise en oeuvre contre le médecin ayant tardé à diagnostiquer ou à prendre en charge la victime sont possible. La mise en oeuvre d'une expertise médicale permettra de déterminer les fautes et d'évaluer les préjudices.

Il faut en général près de 18 mois pour consolider les victimes. D'ailleurs selon une étude, 74 % ne pouvant pas marcher au bous de 3 mois, ont pu marcher sans aucune aide au bout de deux années.

De la même façon, dans 4 cas sur 5, ceux souffrant d'hémiplégie post-AVC peuvent remarcher, à l'aide ou non d'une canne et retrouver un certain pourcentage de mobilité au niveau de leur jambe atteinte.

Il est important de savoir reconnaître un AIT et un AVC car il faut agir au plus vite.

Peut-on en guérir et quels sont les traitements efficaces ?

Il existe plusieurs formes et techniques de traitement, qui vont de la pratique de l'ostéopathie, à la répétition de gestes qui vont permettre au cerveau de créer de nouvelles connexions.

De la même manière la stimulation répétée, tout comme l'entrainement mental bien encore la thérapie miroir sont des techniques très utilisées.

Pour les centres de rééducation les plus avancés, la mise en œuvre de technique avec des casques virtuels offre de très bons résultats sur les patients qui peuvent en bénéficier.

FAQ 

Comment habiller une personne ayant cet handicap  ?

Comment lever ou faire marcher une personne hémiplégique​ ?

Les personnes souffrant de tels troubles nécessitent des soins mais également et surtout une aide à domicile adaptée en raison de leur perte de langage ou de leur autonomie.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Accidents et responsabilité médicale

Votre guide gratuit !

Recevez votre guide au format PDF gratuitement par mail

* Champs requis
Besoin de plus d'informations ? N'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone, nous répondrons à toutes vos questions !
Me Patrice HUMBERT
Me Cédrine RAYBAUD
04 90 54 58 10

perm_phone_msg Contactez-nous

Newsletter Inscrivez-vous afin de recevoir nos dernières informations directement dans votre boîte mail !