Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Accidents et responsabilité médicale > sténose foraminale cervicale : faute du chirurgien et indemnisation de la victime

sténose foraminale cervicale : faute du chirurgien et indemnisation de la victime

Le 04 janvier 2023
sténose foraminale cervicale : faute du chirurgien et indemnisation de la victime

Les sténoses foraminales sont une forme de sténosis rachidienne, c'est-à-dire un rétrécissement anormal d'un passage dans la colonne et le canal lombaire.

Il concerne les foramens, qui sont des passages situés entre les vertèbres qui permettent le passage des nerfs rachidiens. Lorsque ces passages sont rétrécis, cela peut causer des douleurs et des troubles de la sensibilité dans les membres inférieurs ou supérieurs, selon l'emplacement de la sténose.

Elles sont souvent causées par l'arthrite, les hernies ou le développement anormal.

Elles peuvent être traitées de différentes manières, notamment par la physiothérapie, la chirurgie ou l'utilisation de dispositifs de soutien tels que des attelles ou des ceintures lombaires pour soulager le canal lombaire et la moelle épinière.

Qu'est-ce qu'une sténose foraminale cervicale ?    

Elle se produit dans la région cervicale, c'est-à-dire dans les os situés dans le cou du patient.

Elle est causée par un rétrécissement anormal des foramens, qui sont des passages situés entre les os qui permettent le passage des nerfs rachidiens.

Lorsque ces passages sont rétrécis, cela peut causer des douleurs et une sensibilité accrue dans les bras et les mains. Elle peut être causée par diverses conditions, telles que l'arthrite, les hernies ou le développement anormal des os.

Elle peut être traitée de différentes manières, notamment par la physiothérapie, la chirurgie ou l'utilisation de dispositifs de soutien tels que des attelles ou des coussins cervicaux.

Quels sont les différents stades d’une sténose foraminale ?    

Il est possible de les classer selon leur degré de gravité et l'impact qu'elles ont sur la vie quotidienne de la personne atteint.

Voici quelques exemples de critères qui peuvent être utilisés pour évaluer la gravité  :

  • L'intensité et la fréquence des douleurs : celle qui en cause de fortes et fréquentes peut être considérée comme plus grave qu'une qui ne provoque que légères et occasionnelles. 

  • La perte de sensibilité ou de force musculaire : celle qui entraîne une perte de sensibilité ou de force musculaire dans les membres peut être considérée comme plus grave qu'une qui n'a pas d'effet sur la sensibilité ou la force musculaire.

  • L'impact sur les activités quotidiennes : celle qui empêche une personne de mener ses activités quotidiennes de manière normale peut être considérée comme plus grave qu'une qui n'a pas d'impact sur les activités de la personne. La perte de la marche et une atteinte à la moelle épinière (risque de paraplégie, hémiplégie.

Il est important de noter que la gravité peut varier d'une personne à l'autre.

 Quels sont les symptômes du rétrécissement foraminal ?    

Les symptômes peuvent varier en fonction de l'emplacement et de sa gravité.

Voici quelques exemples de symptômes  :

  • Douleurs dans les membres inférieurs ou supérieurs, selon son emplacement. Elles peuvent être intermittentes ou constantes et peuvent s'aggraver lors de certaines activités ou positions. Cela peut être révelé après un coup du lapin.

  • Engourdissement, fourmillements ou perte de sensibilité dans les membres inférieurs ou supérieurs, selon son emplacement .

  • Faiblesse musculaire dans les membres inférieurs ou supérieurs, selon l'emplacement.

  • Difficulté à marcher ou à tenir debout pendant de longues périodes.

  • Incontinence urinaire ou fécale.

Il est important de noter que ces symptômes peuvent être causés par d'autres conditions médicales et qu'il est recommandé de consulter pour établir un diagnostic et déterminer le traitement approprié.

En quoi consiste une intervention chirurgicale ?    

Il existe plusieurs types d'opérations chirurgicales qui peuvent être utilisés pour traiter les sténoses foraminales et pour agir sur le canal lombaire et la moelle épinière.

Le type d'opération chirurgicale qui convient le mieux dépendra de l'emplacement et de la gravité, ainsi que de l'état de santé général de la personne.

Voici quelques exemples de soins chirurgicaux qui peuvent être utilisés pour les traiter  :

  • La discectomie : il s'agit d'une opération qui consiste à retirer une partie de la prolapsus du disque intervertébral pouvant rétrécir le foramen.

  • La laminectomie :elle consiste à retirer une partie de l'arche vertébrale (lamine) qui comprime le nerf du rachis.

  • La fusion vertébrale : elle consiste à fixer deux vertèbres ensemble à l'aide de vis ou de plaques métalliques pour stabiliser la colonne et soulager la pression sur le nerf de l'épine dorsale.

  • La prothèse discale : Elle consiste à remplacer la prolapsus du disque intervertébral par une prothèse en plastique ou en métal pour restaurer la hauteur du disque et limiterla pression sur le nerf rachidien.

Il est important de noter que les opérations chirurgicales comportent des risques et qu'il est recommandé de discuter avec un professionnel des soins pour évaluer les options de traitement et décider de la meilleure approche pour votre situation.

Quelles sont les complications après une opération chirurgicale pour cette pathologie ?    

Comme toute opération chirurgicale, cette opération comporte des risques et des complications potentiels. Voici quelques exemples de complications qui peuvent survenir après une opération pour cette pathologie :

  • Infection : il est possible que l'incision chirurgicale s'infecte après. Si cela se produit, il est généralement nécessaire de prendre des antibiotiques pour traiter l'infection.

  • Saignement : il est possible que la personne saigne davantage que prévu pendant ou après. Si cela se produit, il est généralement nécessaire de retourner au bloc opératoire pour contrôler le saignement.

  • Céphalées : certaines personnes peuvent ressentir des céphalées après l'acte médical. Ces céphalées peuvent être gérées en prenant des médicaments ou en changeant la position de la tête pendant la convalescence.

  • Douleur au cou : il est possible que la personne ressente de la douleur au cou pendant la convalescence. Cette douleur peut être gérée avec des médicaments contre la douleur et en suivant les instructions médicales pour la rééducation et l'exercice.

  • Problèmes de vue : dans certains cas, l'opération peut causer des problèmes de vue temporaires, tels que des difficultés de la vision ou des maux de tête oculaires. Ces problèmes de vue sont généralement temporaires et disparaissent généralement sans traitement.

Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant les complications potentielles de l'opération pour une sténosis, il est recommandé de discuter avec une personne compétente.

 Comment les diagnostiquer ?    

Le diagnostic  peut être établi après avoir effectué une série de tests. Voici quelques exemples de tests qui peuvent être utilisés pour diagnostiquer  :

  • Examen physique : le médecin peut l'effectuer pour vérifier la flexibilité et la force des bras et des mains et pour rechercher d'autres signes.

  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) : l'IRM est un test d'imagerie qui utilise un champ magnétique et des ondes radio pour obtenir des images détaillées de cette zone. L'IRM peut être utilisée pour visualiser l'état des disques intervertébraux, des articulations et des nerfs de l'épine dorsale.

  • Tomodensitométrie (TDM) : la TDM est un test d'imagerie qui utilise des rayons X pour obtenir des images de la pathologie. La TDM peut être utilisée pour visualiser l'état des disques intervertébraux, des articulations.

  • Electromyographie (EMG) : l'EMG est un test qui mesure l'activité électrique des muscles. L'EMG peut être utilisé pour évaluer la fonction de ces derniers et des muscles dans les bras et les mains.

Quels sont les types de fautes possibles commises par des chirurgiens ?    

Il est important de noter que les complications et les erreurs chirurgicales sont rares et que la plupart des opération se déroulent sans incident.

Cependant, il est possible que des erreurs soient commises pendant une opération chirurgicale, même si elles sont rares.

Voici quelques exemples de fautes qui peuvent être commises par des chirurgiens pour cette pathologie :

  • Erreur de diagnostic : il est possible que le chirurgien opère pour une condition qui n'est pas la cause des symptômes de la personne.

  • Erreur chirurgicale : il est possible que le chirurgien endommage accidentellement un nerf ou un vaisseau sanguin pendant les soins.

  • Négligence : il est possible que le chirurgien ne respecte pas les normes de sécurité ou de soins appropriées pendant l'acte opératoire.

  • Erreur d'anesthésie : il est possible que l'anesthésiste administre une dose incorrecte d'anesthésie ou que la personne réagisse de manière inattendue à l'anesthésie.

 Si vous avez des préoccupations concernant une erreur ou une négligence qui aurait pu être commise, il est recommandé de discuter de vos préoccupations avec un avocat spécialisé dans ce domaine.

Pourquoi prendre un avocat spécialisé en responsabilité médicale si vous êtes victime d'une faute ?    

Un avocat spécialisé en dommage corporel a une connaissance approfondie des lois et des réglementations qui régissent le domaine de la santé et de la responsabilité.

Il sera donc en mesure de vous aider à comprendre vos droits et vos options et de vous représenter de manière efficace dans votre dossier.

Un avocat spécialisé en responsabilité médicale a l'expérience de la gestion de dossiers de faute et sera en mesure de vous aider à recueillir les preuves et à préparer votre dossier de manière à maximiser vos chances de succès.

Un avocat spécialisé en responsabilité médicale peut vous aider à obtenir une indemnisation financière pour couvrir les frais médicaux, les frais de réadaptation et les pertes de revenus que vous avez subis en raison de la faute médicale.

Maître Patrice HUMBERT avocat spécialisé en dommage corporel, est diplomé des facultés de Médecine de Montpellier et de Marseille. Il est titulaire d'un Diplome Universitaire en traumatisme crânien.

En résumé

La sténose foraminée est une condition dans laquelle les foramens, qui sont des passages situés entre les vertèbres qui permettent le passage des nerveux au niveau rachidien, se rétrécissent au niveau du canal lombaire des patients.

Cette condition peut se produire à n'importe quel vertèbre, mais elle est le plus souvent diagnostiquée dans la région lombaire ou au dans la région du cou. Les patients atteints de sténose peuvent ressentir des douleurs dans les membres inférieurs ou supérieurs, selon l'emplacement de cette dernière, ainsi que de l'engourdissement, des fourmillements et une perte de sensibilité. Elle peut être causée par diverses conditions, telles que l'arthrose, les hernies discales ou le développement anormal des os des patients.

Elle peut être traitée de différentes manières, notamment par la physiothérapie, l'utilisation de dispositifs de soutien tels que des attelles ou des coussins cervicaux, et l'intervention chirurgicale.

L’opération  peut être utilisée pour retirer une partie de la hernie qui cause le rétrécissement du foramen et du le canal lombaire, retirer une partie de l'arche vertébrale qui comprime le nerf rachidien, fixer deux os ensemble pour stabiliser la colonne ou remplacer l'hernie discale par un professionnel. Si elle peut limiter la compression de l'épine dorsale dépend de la qualité des soins mais aussi de votre cervical.

Quoi qu’il en soit, en cas de faute dans les traitements médicaux qu'il soit fait en clinique ou dans un hopital, la responsabilité du professionnel peut être engagée grâce à un avocat spécialisé en dommages corporels.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Accidents et responsabilité médicale

Votre guide gratuit !

Recevez votre guide au format PDF gratuitement par mail

* Champs requis
Besoin de plus d'informations ? N'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone, nous répondrons à toutes vos questions !
Me Patrice HUMBERT
Me Cédrine RAYBAUD
04 90 54 58 10

perm_phone_msg Contactez-nous

Newsletter Inscrivez-vous afin de recevoir nos dernières informations directement dans votre boîte mail !