Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Accidents et responsabilité médicale > protrusion discale causes et reconnaissance de maladie professionnelle

protrusion discale causes et reconnaissance de maladie professionnelle

Le 25 janvier 2023
protrusion discale causes et reconnaissance de maladie professionnelle

La protrusion discale est caractérisée lorsque disque intervertébral est endommagé et saillie vers l'extérieur, appuyant sur les nerfs ou la moelle épinière. Cela peut causer des douleurs dans le dos, les jambes et les bras, ainsi que des engourdissements et des faiblesses.

Il n'existe pas de cause isolées mais les plus courantes sont l'usure liée à l'âge, les mouvements répétitifs ou le travail physique répétitif, les lésions, l'obésité, la sédentarité et le tabagisme.

Les souffrances lombaires peuvent également être causées par des troubles médicaux sous-jacents tels que les maladies rénales, les troubles de la vessie, les maladies de la prostate, les troubles hormonaux, et des maladies auto-immunes.

Il est possible de distinguer une cause dégénérative d'une cause traumatique en utilisant des examens physiques et des tests d'imagerie. Les examens physiques peuvent inclure des tests de sensibilité, de force musculaire et de réflexes pour évaluer les dommages.

Les radiographies, la TDM ou l'IRM peuvent montrer l'emplacement et la taille de toute protrusion, hernie, sténose, ou dégénérescence articulaire et ainsi aider à identifier les origines dégénératives.

En France, elle peut être reconnue comme maladie professionnelle si elle est causée ou aggravée par le travail. Cela signifie qu'il doit y avoir un lien de causalité entre les activités professionnelles et l'apparition ou de son aggravation.

Votre avocat spécialisé en dommages corporels à Aix en Provence et à Marseille vous informe de vos droits.

Qu'est ce qu'une protrusion discale et sa différence avec une hernie discale

C'est lorsque le disque intervertébral (un amortisseur entre les vertèbres) est endommagé et fait saillie vers l'extérieur, appuyant sur les nerfs ou la moelle épinière.

Cela peut causer des souffrances dans le dos, les jambes et les bras, ainsi que des engourdissements et des faiblesses. 

Il existe des traitements non chirurgicaux tels que la physiothérapie, les médicaments et les injections de corticostéroïdes qui peuvent soulager les symptômes, mais dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Une protrusion discale et une hernie discale sont des conditions liées à l'intervertébrale (IVD) ou disque, mais il y a une différence entre les deux.

Ainsi lorsque le disque est endommagé et fait saillie vers l'extérieur, appuyant sur les nerfs ou la moelle épinière, cela peut causer des douleurs dans le dos, les jambes et les bras, ainsi que des engourdissements et des faiblesses. 

Une hernie discale est une condition où il y a une fuite de matériau interne (noyau pulpeux) à travers une déchirure ou une fissure de la couche externe (anneau fibro-cartilagineux) du disque. Une discopathie, un problème discal, ou des usures discales au niveau du rachis peuvent être également invalidants pour le corps mais sont des pathologies différentes.

Qu'elles sont les conséquences mécaniques d'une profusion discale pour un patient ?

Les conséquences mécaniques d'une pression sur les nerfs peuvent inclure:

  • Douleur: la moelle épinière peut causer des souffrances dans le dos, les jambes ou les bras.

  • Engourdissement et faiblesse dans les membres.

  • Instabilité de la colonne vertébrale (CV) : elle peut causer une perte de hauteur du disque et une instabilité, ce qui peut entraîner des souffrances et des problèmes de posture.

  • Limitation de la mobilité: La douleur et l'engourdissement peuvent rendre difficile la mobilité du dos, ce qui peut entraîner une limitation de la mobilité.

  • Dysfonctionnement des organes: la moelle épinière peut causer des problèmes de fonctionnement des organes tels que la vessie ou les intestins.

Ces conséquences varient en fonction de sa gravité, de son emplacement exact et de la réponse individuelle de chaque patient à cette condition.

Quelle est la cause de cette pathologie ?

Il y en a plusieurs possibles, notamment:

  • L'usure liée à l'âge : Les disques perdent de leur hauteur et de leur flexibilité avec l'âge, ce qui peut entraîner cela.

  • Les mouvements répétitifs ou le travail physique répétitif tels que le levage de charges lourdes ou la station debout prolongée peuvent endommager le dos et causer cette pathologie.

  • Les lésions: Les lésions accidentelles telles que des chutes ou des accidents de voiture peuvent les endommager  et en être à leurs origines. Par exemple suite à un accident du travail. Elle peut conduire à une inaptitude professionnelle au travail et un licenciement parfois.

  • L'obésité: Les personnes en surpoids ou obèses ont un risque accru de développer cela car ils ont un stress supplémentaire sur cette zone.

  • La sédentarité: passer trop de temps assis peut causer un affaiblissement des fibres musculaires et fragiliser la colonne.

  • Le tabagisme: Le tabagisme peut réduire l'apport en nutriments et en oxygène aux disques intervertébraux, ce qui peut accélérer leurs usures.

Qui en est atteint et comment la diagnostiquer ?

Elles peuvent affecter les personnes de tous âges, mais elles sont plus fréquentes chez les personnes âgées de plus de 30 ans.

Le diagnostic est généralement établi à partir d'un examen physique, d'un historique médical et de investigation par la radiographie, la tomodensitométrie (TDM) ou l'IRM. Ces tests peuvent montrer l'emplacement et sa taille, ainsi que les dommages aux nerfs et à la moelle épinière.

Les examens physiques peuvent inclure des tests de sensibilité, de force musculaire et de réflexes pour évaluer les dommages. Les symptômes tels que la douleur, l'engourdissement ou la faiblesse dans les membres sont également pris en compte pour établir un diagnostic.

En cas de doute sur le respect de vos droits, n'hésitez pas à consulter un avocat spécialisé en dommages corporels à Aix en Provence ou à Nimes.

Comment les douleurs lombaires apparaissent  ?

Elles  se produisent dans la région lombaire, c'est-à-dire la partie inférieure du dos. Elles peuvent être causées notamment par :

  • Des lésions ou des troubles, comme des hernies du rachis, des sténoses spinale, des fractures vertébrales, des spondylolisthésis, des scolioses.

  • Des muscles ou des ligaments étirés ou déchirés.

  • Des maladies comme l'ostéoarthrite ou la spondylarthrite.

  • Des gestes répétitifs ou un travail physique répétitif.

  • L'âge avancé, qui peut causer des changements dégénératifs. Mais aussi l'obésité, la sédentarité et le tabagisme.

Elles peuvent également être causées par des troubles médicaux sous-jacents tels que les maladies rénales, les troubles de la vessie, les maladies de la prostate, les troubles hormonaux, et des maladies auto-immunes.

Est-il possible de prévenir la pathologie ?  

Il est possible de réduire le risque de la développer en adoptant certaines mesures de prévention. Certaines des mesures de prévention les plus courantes incluent :

  • Exercice régulier: L'exercice régulier peut renforcer les fibres musculaires du dos, améliorer la flexibilité et favoriser une meilleure posture. Il est recommandé de faire des exercices qui renforcent les abdominaux et le dos.

  • Eviter les gestes répétitifs peut réduire le risque de développer une protrusion discale.

  • Maintenir un poids santé: L'obésité peut augmenter le risque de développer une protrusion discale. Il est donc important de maintenir un poids santé.

  • Bonne posture permet de prévenir ces difficultés.

  • Arrêter de fumer: Le tabagisme peut réduire l'apport en nutriments et en oxygène aux disques intervertés.

Qu'elle est sont évolution et comment distinguer une cause dégénérative d'une cause traumatique ?

Elle dépend de la cause sous-jacente.

Par exemple, si la douleur est causée par un muscle étiré ou un ligament déchiré, elle peut souvent s'améliorer rapidement avec des soins appropriés tels que la physiothérapie, les étirements et les médicaments analgésiques.

Si la souffrance est causée par une maladie dégénérative telle qu'une hernie discale ou une sténose spinale, elle peut s'aggraver progressivement avec le temps et nécessiter des soins plus importants tels qu'une intervention chirurgicale.

Il est possible de distinguer une cause dégénérative d'une cause traumatique en utilisant des examens physiques.

Les examens physiques peuvent inclure des tests de sensibilité, de force musculaire et de réflexes pour évaluer les préjudices.

Les radiographies, la TDM peuvent montrer l'emplacement et la taille de toute protrusion discale, hernie, sténose, ou dégénérescence articulaire et ainsi aider à identifier les origines dégénératives.

Qu’est ce que le syndrome de la queue de cheval ?

Le syndrome de la queue de cheval est une condition médicale qui se caractérise par une compression du nerf sciatique à un point précis de sa trajectoire dans le bassin, en particulier dans le passage entre le muscle piriforme et le sacrum, cette zone est appelé le foramen sacré ou également appelé "queue de cheval" en raison de sa forme.

Cette compression peut causer des douleurs dans la région lombaire, les fesses, les cuisses et les jambes, ainsi que des engourdissements et des faiblesses dans les membres inférieurs.

Le syndrome de la queue de cheval est souvent causé par des déséquilibres musculaires, des blessures ou des maladies dégénératives de la colonne vertébrale.

La douleur est généralement décrite comme sourde et diffuse, qui s'intensifie avec la marche, la course et l'effort physique. Dans les cas graves, il peut y avoir une perte de force, de sensibilité ou de réflexes dans les membres inférieurs. Consultez un spécialiste pour bénéficier du bon traitement et éviter une opération.

Est ce qu'une profusion discale peut être reconnue comme maladie professionnelle  ?

En France, une protrusion discale peut être reconnue comme maladie professionnelle si elle est causée ou aggravée par le travail. Cela signifie qu'il doit y avoir un lien de causalité entre les activités professionnelles et l'apparition ou l'aggravation de la protrusion discale.

Les travailleurs exposés à des facteurs de risque tels comme le transport de charges lourdes ou la station debout prolongée sont plus à risque de les développer.

Ces protrusions peuvent être reconnues comme maladies professionnelles en vertu de différents tableaux de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) en fonction de la profession et de l'exposition aux risques.

Par exemple: 

  • le tableau n°15 pour les travailleurs exposés aux vibrations,

  • le tableau n°16 pour les travailleurs exposés à des efforts physiques,

  • le tableau n°17 pour les travailleurs exposés à des postures ou des gestes répétitifs.

Ce processus de reconnaissance de maladie professionnelle est soumis à des critères et des règles spécifiques et peut varier en fonction de la situation de chacun.

Comment obtenir la reconnaissance d'une maladie professionnel et en cas de refus quelles sont les démarches de contestation ?

Pour obtenir la reconnaissance d'une maladie professionnelle, il est nécessaire de faire une demande auprès de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) ou de la caisse générale de sécurité sociale (CGSS) en fonction de la situation de chacun.

Pour cela, il faut remplir un formulaire de demande de reconnaissance de maladie professionnelle, accompagné des pièces justificatives nécessaires (certificat médical, documents relatifs à l'exposition au risque professionnel, etc.).  

Le processus de reconnaissance de maladie professionnelle est soumis à des critères et des règles spécifiques et peut varier en fonction de la situation de chacun. Il est conseillé de consulter un médecin du travail ou un spécialiste pour obtenir des conseils sur les démarches à suivre.

Si la demande est refusée, il est possible de contester la décision en faisant une réclamation auprès de la CPAM ou de la CGSS. Il est possible de saisir l'expert conseil de la CPAM pour avoir une réponse à sa réclamation. Si la réclamation est rejetée, il est possible de saisir le tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) qui est désormais le Tribunal Judiciaire chambre sociale, pour faire valoir ses droits.

Vous pouvez également contester le taux d'incapacité en cas de sous évaluation en saisissant cette juridiction.

Il est conseillé de consulter un avocat spécialisé en dommage corporel à Tarascon Arles, ou Avignon pour faire valoir vos droits.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Accidents et responsabilité médicale

Votre guide gratuit !

Recevez votre guide au format PDF gratuitement par mail

* Champs requis
Besoin de plus d'informations ? N'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone, nous répondrons à toutes vos questions !
Me Patrice HUMBERT
Me Cédrine RAYBAUD
04 90 54 58 10

perm_phone_msg Contactez-nous

Newsletter Inscrivez-vous afin de recevoir nos dernières informations directement dans votre boîte mail !