Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Accidents et responsabilité médicale > avocat accident de la route un allié précieux pour l'indemnisation de la victime

avocat accident de la route un allié précieux pour l'indemnisation de la victime

Le 28 décembre 2022
avocat accident de la route un allié précieux pour l'indemnisation de la victime
Si vous êtes victime d'un accident avec votre automobile, votre moto ou encore votre vélo, un avocat accident de la route sera un allié précieux pour l'indemnisation de vos préjudices en qualité de victime d'un AVP.

Il y a environ 200 000 victimes d'accidents de la route chaque année en France. Parmi ces victimes, environ 50 000 sont gravement blessées et environ 3 000 décèdent. Ils représentent ainsi l'une des principales causes de mortalité et de morbidité en France.

Les accrochages de la route peuvent avoir des conséquences graves sur les victimes et leurs familles, notamment en termes de perte de revenu, de coûts médicaux et de traitement, et de souffrance physique et mentale. Il est important de prendre des mesures pour réduire leur nombre  et protéger les usagers qui en sont victimes.

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent contribuer à la survenue d'un accident de la route, tels que la vitesse excessive, l'alcool au volant, la distraction au volant (par exemple, l'utilisation de téléphones portables au volant) et la fatigue au volant.

En adoptant des comportements responsables et en respectant les règles de sécurité routière, vous pouvez contribuer à réduire leur nombre et à protéger votre propre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Les accidents peuvent être des événements dévastateurs qui changent la vie. Si vous ou un de vos proches ont été blessés dans un accrochage d'auto, il est important de demander l'aide d'un avocat expérimenté dans ce domaine.

Le spécialiste de ce contentieux peut vous aider à naviguer dans le processus judiciaire et veiller à ce que vous receviez l'indemnisation que vous méritez pour vos blessures et vos pertes. Dans cet article, nous aborderons l'importance d'engager un avocat spécialisé et la manière dont il peut vous aider à obtenir le meilleur résultat possible dans votre cas.

Quelles sont les causes des accidents de la route ?

Ils peuvent être causés par divers facteurs, notamment la négligence du conducteur, la distraction au volant, la conduite imprudente, l'excès de vitesse, la conduite en état d'ivresse et le mauvais état des routes. Les usagers négligents peuvent ne pas respecter le code de la route ou ne pas prêter attention à leur environnement lorsqu'ils sont au volant.

Les conducteurs distraits peuvent quitter la route des yeux pour regarder un message texte ou une autre distraction. Les usagers imprudents peuvent trop conduire vite pour les conditions de circulation ou se faufiler dans la circulation sans tenir compte des autres automobilistes.

L'excès de vitesse est l'une des causes les plus importantes entraîner également des blessures graves, voire la mort.

La conduite en état d’ivresse est également une cause majeure d'incidents sur la voie publique et peut entraîner des sanctions sévères pour celles reconnues coupables. Le mauvais état des routes, comme les nids de poule, les débris sur la chaussée ou une signalisation inadéquate, peut également contribuer aux sinistres.

Parmi les victimes, le cas de la victime d'un handicap grave et la victime handicapée ?

La victime d'un handicap grave est celle souffrant d'une limitation sévère et durable de son état de santé qui l'empêche de mener une vie normale. Les handicaps graves peuvent être physiques, mentaux ou cognitifs et peuvent affecter de nombreux aspects de la vie de la victime, tels que sa mobilité, sa capacité à communiquer et à accomplir des tâches quotidiennes.

La victime handicapée est celle qui a subi une blessure ou une maladie qui a entraîné un handicap grave. Selon la gravité de sa déficience, elle peut avoir besoin de soins médicaux et de soutien pour mener une vie aussi normale que possible.

Depuis près de 17 années notre cabinet d'avocat défend les victimes ayant subi un handicap grave comme celles paraplégiques, hémiplégiques ou tétraplégiques.

L'indemnisation d'une victime paraplégique en cas d'AVP, les causes, les traitements possibles ?

La paraplégie est une condition qui se caractérise par la perte de la fonction motrice et sensitive des membres inférieurs et, dans certains cas, des membres supérieurs. Elle est causée par une lésion de la moelle épinière, qui est le tissu nerveux qui relie le cerveau aux muscles et aux organes du corps.

L'hémiplégie est une condition similaire à la paraplégie, mais elle se caractérise par la perte de la fonction motrice et sensitive d'un seul côté du corps. Elle peut être causée par une lésion de la moelle épinière ou par une lésion cérébrale.

La tétraplégie est une condition qui se caractérise par la perte de la fonction motrice et sensitive des membres supérieurs et inférieurs. Elle est causée par une lésion de la moelle épinière et peut entraîner une paralysie complète du corps.

Les lésions de la moelle épinière peuvent être causées par de nombreux facteurs, tels que les accidents de la route, les chutes, les sports de contact et les blessures par arme à feu. Les lésions de la moelle épinière peuvent être partielles ou complètes et peuvent affecter différentes parties de la colonne vertébrale.

Le traitement de la paraplégie dépend de la gravité de la lésion et de ses effets sur la fonction motrice et sensitive de la victime. Le traitement peut inclure des soins médicaux pour soulager la douleur et prévenir d'autres complications, ainsi que des interventions chirurgicales pour réparer les lésions causées à la moelle épinière.

Le traitement peut également inclure de la réadaptation physique et de la thérapie pour aider la personne à retrouver une certaine autonomie et à mieux gérer sa condition.

Il est important de noter que la paraplégie peut entraîner des difficultés importantes dans la vie quotidienne et que le traitement doit être adapté aux besoins et aux objectifs de chaque individu. Celles atteintes de paraplégie peuvent avoir besoin de l'aide de proches, de soignants professionnels et de dispositifs de soutien pour mener une vie aussi normale que possible.

L'aide d'un avocat spécialisé dans le grand handicap et celles atteintes de paraplégie, hémiplégie ou tétraplégie est une aide précieuse.

La loi Badinter, une disposition légale promulguée pour protéger les victimes.

C'est une loi française qui a été adoptée en 1985 et qui a pour objectif de protéger les victimes de la route et de leurs familles. Elle a été inspirée par le rapport du député Robert Badinter sur la responsabilité civile des constructeurs et distributeurs de véhicules automobiles.

Voici quelques-uns des objectifs de cette disposition légale dite "Badinter" en matière de protection des victimes  :

Assurer une indemnisation rapide et juste des victimes :

Elle prévoit que les victimes doivent être indemnisées de manière rapide et juste par l'assureur de la partie mise en cause.

Étendre la responsabilité des constructeurs de véhicules :

Elle étend la responsabilité des constructeurs de véhicules aux défauts de conception et de fabrication des véhicules. Cela signifie que les constructeurs sont responsables des conséquences causées par ces défauts, même s'ils ont été correctement entretenus.

Protéger les victimes de la faute inexcusable de l'autre conducteur :

Elle prévoit que les victimes ne peuvent être tenues responsables de l'accident s'ils n'ont pas commis de faute inexcusable. Cela signifie que les victimes ne peuvent voir leur responsabilité engagée, si elles n'ont pas contribué à sa survenue de manière délibérée ou par négligence grave.

En résumé, elle vise à assurer une réparation rapide et juste de leurs préjudices. Elle étend également la responsabilité des constructeurs de véhicules aux défauts de conception et de fabrication et protège les victimes de la faute inexcusable de l'autre.

Ainsi et en vertu de la loi BADINTER, le délai d'indemnisation pour un accident pour cycliste par exemple dépend de la complexité de l'affaire et de la rapidité avec laquelle les deux parties peuvent parvenir à un accord. En général, si les deux parties sont en mesure de négocier de bonne foi et de parvenir à un accord, le délai peut aller de quelques semaines à plusieurs mois.

Si les négociations échouent ou si l'une des parties n'est pas disposée à faire un compromis, il peut être nécessaire de porter l'affaire devant les tribunaux, ce qui peut prendre plus de temps.

Comprendre vos droits après un accident sur la voie publique AVP
Il est essentiel de garantir que vous recevrez l'indemnisation que vous méritez. Faire appel à un professionnel spécialisé est le meilleur moyen de protéger vos droits et de maximiser vos chances d'obtenir un dédommagement équitable. Mais comment en choisir un bon en cas d'accident de moto.

Voici quelques conseils pour trouver le bon avocat pour votre cas :

1. Faites des recherches :

Avant d'en engager un, faites des recherches sur ses antécédents et son expérience. Recherchez des professionnels spécialisés dans les accrochages de cycliste et ayant de l'expérience dans le traitement de cas similaires au vôtre. Consultez les avis en ligne et les évaluations des anciens clients pour vous faire une idée de leur réputation.

2. Consultation :

Planifiez une consultation avec tout professionnel potentiel pour discuter de votre cas en détail et poser des questions sur leur approche du traitement. Cela vous aidera à déterminer s'ils sont adaptés à vos besoins.

3. Honoraires :

Renseignez-vous sur les honoraires dès le départ afin d'éviter toute surprise ultérieure. Faites en sorte de comprendre quels services sont inclus dans leur barème d'honoraires et quels coûts supplémentaires peuvent être encouragés pendant le litige ou les négociations de règlement.

4. La communication :

faites en sorte que votre défenseur soit disponible en cas de besoin et qu'il réponde rapidement aux appels téléphoniques, aux courriels ou à toute autre forme de communication concernant votre affaire. Une bonne communication est la clé d'une représentation réussie dans une affaire de cycliste.

À quels types d'indemnisation ai-je droit après un accident  ?

Après un accident, vous pouvez avoir droit à une prise en charge pour les factures médicales, la perte de salaire, les préjudices matériels, la douleur et la souffrance, et d'autres pertes liées à l'accident.

Selon les circonstances de votre cas, vous pouvez également avoir droit à des dommages-intérêts punitifs s'il est établi que l'autre usager de la route a agi par imprudence ou par négligence grave. En outre, vous pourriez être en mesure d'obtenir un dédommagement pour la détresse émotionnelle causée par l'incident.

Comment puis-je prouver ma situation après un accident sur la voie publique AVP et être correctement indemnisé ?

Si vous avez été impliqué dans un accident avec une auto ou un piéton et que vous cherchez à prouver votre cause devant un tribunal, vous pouvez suivre plusieurs étapes.

Tout d'abord, il est important de rassembler autant de preuves que possible. Vous devez notamment prendre des photos de la scène de l'incident, faire les déclarations des témoins et obtenir une copie du rapport de police.

Si vous avez été blessé, il est important de garder trace de tous vos frais médicaux et de documenter toute douleur ou souffrance que vous avez pu ressentir. Vous devez notamment tenir un registre des visites chez le médecin, des séjours à l'hôpital, des médicaments, des séances de physiothérapie et des autres traitements liés. Ce sera important lors de l'expertise médicale.

En outre, si vous êtes dans l'incapacité de travailler en raison de vos blessures, veillez à documenter toute perte de salaire ou de revenu. Ces dossiers peuvent être utilisés comme preuves lors des négociations avec la compagnie d'assurances pour obtenir un règlement équitable.

Si les négociations ont échoué ou si vous avez l'impression que la compagnie d'assurances ne propose pas un règlement, envisagez de consulter un spécialiste le plus rapidement possible.

Pourquoi il ne faut jamais accepter la 1ère offre d'indemnisation d'une compagnie d'assurance ?

Il est important de ne jamais accepter la première offre d'indemnisation des compagnies après un AVP, car il est probable que le montant proposé ne couvre pas tous vos préjudices et pertes. Les compagnies ont pour objectif de faire de l'argent, et elles essaieront donc souvent de minimiser leurs indemnités.

Il est important de comprendre vos droits en tant que victime d'un accident et de calculer tous vos dédommagements avant de pouvoir avec les compagnies d'assurances.

Si vous estimez que l'offre est trop basse ou injuste, envisagez d'engager un avocat spécialisé dans les accidents de cycliste qui pourra vous aider à négocier un règlement plus élevé et s'assurer que vous recevrez une indemnisation complète pour vos blessures et vos pertes.

Différentes victimes, différents préjudices mais un seul avocat compétent, celui qui est spécialisé en dommage corporel :

La particularité de la victime d'un traumatisme crânien chez le traumatisé crânien.

Un traumatisme crânien est une blessure à la tête qui peut être causée par un choc ou un coup violent. Les traumatismes crâniens peuvent être graves ou légers et peuvent affecter différentes parties du crâne et du cerveau.

Les symptômes d'un traumatisme crânien peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure et de l'endroit où elle a été subie. Les symptômes courants comprennent :

  • Des maux de tête persistants;
  • Des vomissements;
  • Des étourdissements;
  • De la confusion;
  • Des troubles de la vision;
  • Des troubles de la mémoire;
  • Des changements d'humeur ou de comportement;
  • Des convulsions.

Un traumatisme crânien peut également entraîner des lésions cérébrales, qui peuvent affecter les fonctions du cerveau telles que la parole, la motricité et la perception. Les lésions cérébrales peuvent être temporaires ou permanentes et peuvent avoir un impact significatif sur la vie quotidienne.

Il est important de consulter un médecin immédiatement en cas de suspicion de traumatisme crânien. Le traitement peut inclure des médicaments pour soulager les symptômes et des interventions chirurgicales pour réparer les lésions cérébrales.

Dans certains cas, un séjour à l'hôpital peut être nécessaire pour surveiller l'état de la victime et administrer des soins médicaux adéquats.

Le cas de la victime d’un trouble de stress post traumatique (TSPT ou ESPT) ?

Le trouble de stress post-traumatique (TSPT ou ESPT) est un trouble de santé mentale qui peut se développer suite à une expérience de stress intense ou de trauma, telle qu'un accident de la route, un viol, un attentat ou une guerre.

Les patients atteints de TSPT peuvent ressentir des souvenirs intrusifs, des cauchemars, de l'anxiété et de la peur en rapport avec l'événement traumatique. Elles peuvent également avoir des difficultés à se remémorer certains aspects de l'événement ou à s'impliquer dans des activités quotidiennes.

Les symptômes du TSPT peuvent se manifester dès les premiers jours suivant l'événement traumatique, mais ils peuvent également ne pas apparaître avant plusieurs mois ou années après.

Les personnes atteintes de TSPT peuvent avoir l'impression que l'événement traumatique est en train de se reproduire et peuvent éprouver des réactions physiques et émotionnelles intenses lorsqu'ils sont confrontés à des stimuli qui leur rappellent l'événement.

Le TSPT peut affecter gravement la qualité de vie et leur capacité à mener une vie normale.

Il est important de consulter un professionnel de la santé mentale si vous pensez être atteint de TSPT ou si vous êtes confronté à des symptômes persistants après un événement traumatique. Le traitement du TSPT peut inclure la thérapie cognitivo-comportementale et les médicaments, tels que les antidépresseurs.

Comment choisir le bon avocat spécialisé dans un AVP ?

1. Faites vos recherches : avant d'engager un avocat spécialisé en dommage corporel, faites des recherches sur ses antécédents et son expérience. Recherchez en un qui a de l'expérience dans le traitement de cas similaires au vôtre. Consultez les avis en ligne et les évaluations des anciens clients pour vous faire une idée de leur réputation.

2. Consultation : Planifiez une consultation avec ce spécialiste pour discuter de votre cas en détail et poser des questions sur leur approche du traitement. Cela vous aidera à déterminer s'il répond bien à vos besoins.

3. Honoraires : Renseignez-vous sur les honoraires dès le départ pour éviter toute surprise ultérieure. Déterminez si vous comprenez quels services sont inclus dans leur barème d'honoraires et quels coûts supplémentaires peuvent être encouragés pendant le litige ou les négociations de règlement.

4. Communication : vérifiez qu'il soit disponible en cas de besoin et qu'il répond rapidement aux appels téléphoniques, aux courriels ou à toute autre forme de communication concernant votre affaire. Une bonne communication est la clé d'une représentation réussie dans une affaire de voiture.

5. Pouvoir de négociation : Tenez compte du pouvoir de négociation de l'avocat lorsqu'il traite avec les compagnies d'assurance en votre nom ; recherchez des avocats qui ont l'expérience de la négociation avec les compagnies et qui savent comment maximiser l'indemnisation des préjudices et des pertes de leurs clients.

6. Expertise en matière de litiges : Si les négociations échouent, il est important que vous consultiez un avocat spécialisé préjudice corporel. Seul ce dernier possède l'expertise en matière de litiges pour porter votre affaire devant les tribunaux. Le litige est un processus complexe qui nécessite un avocat expérimenté qui comprend les régles légales et sait comment présenter efficacement votre cas devant la juridiction compétente. Il doit avoir fait ses preuves en matière de droit routier et spécialisé dans la défense des piétons et connaître le système judiciaire local. Il doit également être en mesure d'expliquer le processus légal, de répondre à toutes les questions et de vous conseiller sur la manière de procéder.

Au sein du cabinet LEXVOX, nos avocats s'engagent à respecter ces critères. Le cabinet LEXVOX créé la méthode LEXVICTIME afin d'assurer le meilleur accompagnement possible des victimes face à un assureur et dans le droit routier.

Les avantages d'engager un avocat spécialisé dans les accidents :

Lorsque vous êtes impliqué dans un accrochage d'automobile, il est important de comprendre vos droits et de demander l'aide d'un avocat spécialisé en préjudice corporel expérimenté. Il peut vous fournir une aide précieuse pour naviguer dans le processus judiciaire et veiller à ce que vous receviez l'indemnisation que vous méritez pour vos blessures et vos pertes.

Voici quelques-uns des avantages d'en engager un  :

1. Connaissance des dispositions légales et réglementaires :

Les règles applicables sont complexes et impliquent également la nécessité de bien connaître les jurisprudences et les usages des juridictions locales. Un avocat expérimenté aura une connaissance approfondie de ces dispositions et de la manière dont elles s'appliquent à votre cas. Il sera également familiarisé avec les procédures judiciaires locales, les compagnies et les autres parties concernées par votre affaire.

2. Pouvoir de négociation :

Les compagnies essaient souvent de minimiser leurs paiements en proposant des règlements peu élevés ou en refusant complètement les demandes d'indemnisation. Il saura négocier avec les compagnies  en votre nom afin de s'assurer que vous recevez une indemnisation équitable pour vos blessures et vos pertes.

3. Expertise en matière de litiges :

si les négociations ont échoué, ce professionnel spécialisé aura l'expérience de plaider des affaires devant les tribunaux si nécessaire. Il sera en mesure de vous effectuer efficacement au cours du procès et de présenter des preuves à l'appui de votre demande d'indemnisation.

Comment un avocat peut-il m'aider à négocier avec la compagnie d'assurance  ?

Il peut vous aider à négocier contre les compagnies  en vous fournissant des conseils et des orientations juridiques.

Il peut examiner votre dossier et fournir une évaluation des préjudices et des pertes résultant de votre droit, et vous conseiller sur la meilleure façon de présenter votre dossier à la compagnie.

Un avocat spécialisé en dommage corporel peut également vous représenter dans les négociations avec la compagnie, en veillant à ce que vos droits soient protégés et que vous receviez un règlement équitable pour vos blessures et vos pertes.

En outre, si les négociations ont échoué, votre défenseur peut porter votre affaire devant les tribunaux et se battre pour obtenir une indemnisation complète en votre nom.

Stratégies de négociation avec les compagnies d'assurance après un accident 

1. Rassemblez les preuves : Avant de saisir votre assureur, faites en sorte d'avoir toutes les preuves nécessaires à l'appui de votre demande. Il peut s'agir de dossiers médicaux, de rapports de police, de photos de la scène de l'accident et de tout autre document pouvant vous aider à prouver votre cas.

2. Connaissez vos droits : déterminez-vous à comprendre vos droits en tant que victime d'un accident et le type d'indemnisation auquel vous pouvez prétendre de la part de votre assureur.

3. Calculez les dommages : Calculez tous vos préjudices, y compris les factures médicales, la perte de salaire, ceux matériels, la douleur et la souffrance et toute autre perte liée à l'accident.

4. Négociez de bonne foi : Lorsque vous négociez avec la compagnie d'assurance, faites-le de bonne foi et soyez prêt à faire des compromis si nécessaire. Soyez prêt à expliquer pourquoi vous pensez avoir droit à un certain montant d'indemnisation pour vos pertes.

5. Engagez un bon avocat : Si les négociations échouent ou si vous avez l'impression que votre assureur ne propose pas un règlement équitable, envisagez d'engager un avocat spécialisé dans les sinistres de moto qui pourra en votre nom et veiller à ce que vous recevez une indemnisation complète pour vos blessures et vos pertes.

Est-il plus intéressant d'agir au pénal ou au civil en cas d'APV ?

 Il existe deux voies de recours possibles pour une victime d'un accident de la voie publique (AVP) : la voie pénale et la voie civile.

La voie pénale vise à poursuivre et à sanctionner l'auteur pour les infractions qu'il a commises. Les infractions routières peuvent inclure la conduite en état d'ivresse, la conduite sans permis ou la conduite imprudente. Si l'auteur est reconnu coupable de ces infractions, il peut être condamné à une peine de prison ou à une amende.

La voie civile vise à indemniser la victime pour les préjudices qu'elle a subis en raison de l'AVP. La victime peut intenter une action en justice pour obtenir un dédommagement de ses préjudices matériels, tels que les frais médicaux et les dommages matériels, ainsi que pour ses préjudices immatériels, tels que la souffrance et l'invalidité. Elle peut intenter une action en justice contre l'assurance de la partie responsable de l'accident comme nous avons pu l'aborder précédemment.

Il est important de noter que les deux voies de recours ne sont pas exclusives et qu'une victime peut choisir de poursuivre simultanément la personne responsable de l'accident à la fois au pénal et au civil.

Dans certains cas, la poursuite pénale peut être nécessaire pour établir la responsabilité de l'auteur et ainsi permettre à la victime de se faire indemniser par la voie civile.

En réalité ce choix doit être pris sur les conseils de votre avocat spécialisé qui va évaluer quelle est la meilleure stratégie indemnitaire pour vous.

Comment puis-je calculer les dommages liés à mon accident de voiture ?

Il est nécessaire d'obtenir l'avis d'un expert médical lors d'un accident, car il va évaluer vos préjudices médico-légaux, évaluer l'étendue de vos blessures et la manière dont elles ont été causées par l'accident.

L'avis médical d'un expert va déterminer le montant de l'indemnisation que vous devriez recevoir pour vos blessures, ainsi que les frais médicaux futurs qui pourraient être nécessaires en raison de l'accident.

Bien préparer l'expertise médicale :

L'expertise est une étape importante dans le processus d'indemnisation qui permet d'évaluer les lésions subies et les conséquences à long terme de ces lésions sur la santé et le bien-être.

Pour bien préparer l'expertise, voici quelques conseils :

  1. Rassemblez tous les documents médicaux pertinents, tels que les comptes rendus de consultations, les résultats d'examens et les certificats.

  2. Préparez une liste des traitements et des soins médicaux que vous avez reçus et des frais médicaux que vous avez engagés.

  3. Si vous êtes en arrêt de travail, préparez une liste de vos absences et de vos pertes de salaire.

  4. Si vous êtes atteint d'une invalidité, préparez une liste de vos limitations fonctionnelles et de vos difficultés quotidiennes.

  5. Préparez une liste de vos souffrances et de vos préjudices moraux, tels que les troubles du sommeil, les troubles anxieux ou dépressifs, et les troubles de la vie affective et sexuelle. 

  6. Rédiger une lettre de doléances.

  7. Prenez rendez-vous avec votre avocat et votre médecin traitant ou un spécialiste pour discuter de votre état de santé et de vos besoins en termes de traitements et de soins médicaux.

L'avis d'un expert médical peut également contribuer à compléter votre dossier si vous décidez d'engager une action en justice contre la partie responsable.

L'expert se base sur la nomenclature Dintilhac pour son évaluation des postes de préjudice

La nomenclature Dintilhac est une classification des différents types de lésions subies par les personnes victimes de lésions. Elle a été mise en place pour aider les professionnels de santé à décrire et à évaluer les lésions subies par les victimes.

Dans la nomenclature Dintilhac chaque catégorie ou poste de préjudice bénéficie d'une description précise où on distingue les lésions temporaires et définitives

C’est un outil de classification des postes de préjudices. Elle est également utilisée par les assureurs et les tribunaux pour évaluer les préjudices subis par les victimes et pour fixer le montant de l'indemnisation à leur accorder.

Elle est associée au concours médical qui comprend plusieurs catégories de lésions, qui sont classées selon leur gravité et leur localisation avec des pourcentages. 

Une fois le rapport déposé votre avocat va évaluer vos droits à indemnisation.

1. Rassemblez les preuves :

Rassemblez toutes les preuves nécessaires pour étayer votre demande, y compris les dossiers médicaux, les rapports de police, les photos du lieu de l'accident et tout autre document susceptible de vous aider à prouver votre cas.

2. Calculez les frais médicaux :

Calculez tous vos frais médicaux liés à l'accident, y compris les visites chez le médecin, les séjours à l'hôpital, les médicaments et tout autre traitement ou thérapie que vous avez pu recevoir.

3. Calculez la perte de salaire PGPA :

Si vous n'étiez pas en mesure de travailler en raison de vos blessures dues à l'accident de moto, calculez le revenu que vous avez perdu en conséquence.

Cela comprend les jours de travail manqués et tout salaire futur que vous pourriez perdre en raison d'un traitement médical continu ou d'une incapacité causée par l'accident.

4. Calculez les préjudices matériels :

Il est important de bien les estimer. Evaluez combien il vous en coûtera pour réparer ou remplacer tout bien endommagé à la suite de l'accident de moto, comme votre véhicule ou d'autres articles personnels qui s'y trouvent.

5. Calculez la douleur et la souffrance :

La douleur et la souffrance endurée sont un calcul subjectif basé sur des facteurs tels que la douleur physique, la détresse émotionnelle et l'angoisse mentale causées par l'accident.

Vous pouvez utiliser des calculateurs en ligne ou consulter un avocat pour vous aider à calculer ce montant avec précision.

6. Déficit fonctionnel temporaire et permanent :

La déficience fonctionnelle temporaire et la déficience fonctionnelle permanente sont deux des types de blessures les plus courantes qui peuvent résulter d'un accident de piéton.

La déficience fonctionnelle temporaire est une blessure qui affecte la capacité d'une personne à effectuer certaines tâches ou activités pendant une période de temps limitée. Ce type de blessure peut inclure des fractures, des entorses, des foulures et d'autres blessures des tissus mous. Ces types de blessures guérissent généralement grâce au repos et à l'utilisation de médicaments.

7. Indemnisation de l'assistance tierce personne, comment est-elle évaluée et quel est le montant du coût horaire :

L'assistance aux tiers est un type d'aide juridique que l'on peut solliciter lorsqu'on est impliqué dans un accident de piéton. Elle est généralement fournie par la famille mais il est possible d'obtenir des aides à domicile.

Le taux horaire est fixé entre 13 à 21 euros par heure. C'est l'expert médical qui évalue le besoin de la victime.

Se faire indemniser après un sinistre à l'étranger ?    

Si vous êtes impliqué dans un sinistre à l'étranger et que vous êtes victime de blessures ou de dommages matériels, vous pouvez avoir droit à une indemnisation de la part de la compagnie de la partie responsable ou de votre propre assurance.

Vous devez remplir certaines conditions :

  • Être titulaire d'une assurance automobile valide qui couvre les AVP à l'étranger. La plupart des assurances automobiles françaises incluent cette couverture à l'étranger, mais il est recommandé de vérifier les conditions de votre contrat avant de partir.
  • Être impliqué dans un AVP et être victime de blessures ou de dommages matériels.
  • Signaler le sinistre à votre compagnie et fournir tous les documents nécessaires (photos, coordonnées de la partie ayant causé le sinistre, etc.). Votre assureur vous indiquera la marche à suivre pour obtenir une indemnisation.

Il est important de noter que les procédures d'indemnisation peuvent varier d'un pays à l'autre. Il est donc recommandé de se renseigner sur les règles en vigueur grâce à notre cabinet LEXVOX.

Pour une victime Française gravement accidentée à l’étranger, c'est  la Convention de La Haye  du 4 mai 1971 qui s'applique et selon laquelle elle favorise la législation du pays dans lequel l’accident s’est produit mais comprend des exceptions différentes :

Lorsque tous les véhicules impliqués dans l'AVP sont immatriculés dans un même état, alors la législation de cet Etat a vocation à s’appliquer
Lorsque les parties impliquées se mettent d’accord sur la législation applicable
Lorsque la législation du pays où s’est déroulé du sinistre de la circulation est incompatible avec l’ordre public international.

Contactez notre cabinet d'avocats

Maître Patrice HUMBERT est un avocat spécialisé en dommages corporels, diplômé des facultés de médecine de Montpellier et de Marseille.

Il intervient contre les assureurs dans le litige pour les victimes de la route mais aussi en cas de responsabilité médicale. Il est spécialiste du handicap et à ce titre ses cabinets sont implantés à Arles, Marseille, Aix en Provence, Salon de Provence, Marignane et Nîmes. Face aux assureurs et aux assureurs vous devez obtenir la réparation intégrale de vos préjudices et bénéficiez d'une offre d'indemnisation optimale. 

Le cabinet LEXVOX dispose de plusieurs cabinets pour être au plus proche de ses clients dans le sud de la France. Il est compétent pour évaluer votre préjudice et maîtrise la nomenclature dintilhac.

Ne faites pas la faute de consulter un avocat généraliste et de passer à coté du dédommagement de votre handicap. Bien au contraire, bénéficiez d'un conseil objectif et de qualité qui aura un effet sur votre procédure d'indemnisation.

 

 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Accidents et responsabilité médicale

Votre guide gratuit !

Recevez votre guide au format PDF gratuitement par mail

* Champs requis
Besoin de plus d'informations ? N'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone, nous répondrons à toutes vos questions !
Me Patrice HUMBERT
Me Cédrine RAYBAUD
04 90 54 58 10

perm_phone_msg Contactez-nous

Newsletter Inscrivez-vous afin de recevoir nos dernières informations directement dans votre boîte mail !